Women in French

Log in

Nouvelles

  • 10 Jul 2020 11:21 AM | Anonymous member (Administrator)

    Veuillez trouver ci-joint l'appel à propositions pour la conférence ACSUS (Association for Canadian Studies in the United States), qui aura lieu du 21 au 24 octobre 2021 à Washington DC. Le thème de la rencontre proposée, «Canada: loin et près», semble particulièrement approprié en cet été d'isolement.

    Annonce : ACSUS 2021 Appel à propositions.pdf

  • 10 Jul 2020 11:10 AM | Anonymous member (Administrator)


    FEMMES DÉRANGÉES, FEMMES DÉRANGEANTES / DISTURBED AND DISRUPTIVE WOMEN  

    Colloque bisannuel de Women in French UK-Ireland

    Du 7 au 9 mai 2021, Maynooth University, Irlande

      

    INVITÉES D’HONNEUR CONFIRMÉES :

    Naomi Fontaine, écrivaine autochtone d’Uashat, Québec

    Giovanna Murillo Rincon, militante vivant à Paris, luttant pour protéger les personnes racisées queers, trans et intersexes les plus vulnérables.

    Les qualificatifs « dérangées » et « dérangeantes », dont une traduction approximative en anglais serait « disturbed » et « disruptive », ont depuis longtemps servi à caractériser les femmes au cours de l’Histoire. Dès qu’une femme ne correspond pas aux normes et aux attentes de la société qui prétendent définir ce qu’est la « féminité acceptable », que ce soit en termes d’apparence, de comportement, de croyance ou de situation, elle est rejetée et méprisée. Les femmes « respectables » sont celles qui ni ne dérangent, ni ne troublent le patriarcat mais qui, au contraire, s’y conforment et préservent le privilège masculin.

    Pour les mêmes raisons, perturbations et troubles imposés par les femmes permettent souvent de déstabiliser ces systèmes androcentriques. Les femmes qui ont remis en cause l’ordre des choses de manière éminemment productive ont souvent été les plus « dérangées » et « dérangeantes », des suffragettes à la Méduse rieuse de Cixous, en passant par l’autrice Colette ou encore les héroïnes meurtrières de Despentes. L’action féministe a littéralement fait des vagues, afin de provoquer de réels changements. Cela est particulièrement prégnant dans l’expression artistique des femmes, cristallisée dans les années 1970 par la théorisation de l’écriture féminine : les femmes ont depuis toujours eu recours à des formes narratives expérimentales afin de développer une manière d’écrire qu’elles pouvaient considérer comme leur appartenant, ostensiblement distincte de la tradition littéraire caractérisée par la domination masculine. Tout autant que la forme, le fond lui aussi a revêtu une importance capitale. En abordant dans la littérature et dans l’art leurs propres expériences et désirs de femmes, ces dernières ont, de fait, agi de manière subversive. Les « sujets féminins » (qu’il s’agisse de la menstruation, de la ménopause ou du désir sexuel des femmes), ont de tout temps été absents des représentations culturelles, constituant là un matériau explicitement tabou. Cela explique en partie la popularité du genre de l’autofiction parmi les autrices contemporaines d’expression française.

    Déranger l’ordre des choses, c’est aussi en finir avec la simple catégorie de « femme » (woman), qui elle-même a tendance à réduire l’expérience de toutes les femmes (womxn) à celle des femmes cisgenres, blanches et de la classe moyenne. Cette lecture monolithique et binaire de l’identité féminine non seulement réduit davantage au silence les personnes marginalisées de nos sociétés, mais ignore également le pouvoir transformatif qu’elles peuvent apporter à la cause féministe. Les femmes trans en particulier ont bien trop souvent été qualifiées de “dérangées” dans les médias par des voix transphobes (notamment d’ailleurs par une partie de la communauté féministe), alors qu’elles forment probablement le groupe le plus engagé dans la déconstruction de l’idéologie sexiste et misogyne.   

    Ainsi, de manière aussi intéressante que regrettable, la définition de ce qui constitue une forme de perturbation ou de trouble de la part des femmes est souvent décidée par des femmes elles-mêmes. Les femmes dérangées et dérangeantes sont souvent surveillées par les femmes « respectables ». Mais « déranger », en tant que femme, a pu à la fois servir et desservir l’action féministe, comme le démontrent certains cas célèbres. Il n’y a qu’à penser aux propos controversés de Germaine Greer concernant les femmes trans, ou à la réaction intempestive de Catherine Deneuve, dans Le Monde, concernant la campagne #MeToo. Ainsi, une étude renouvelée des termes retenus ici et de leurs usages nous aiderait à identifier (et, on l’espère, à réduire) les effets les moins évidents du pouvoir patriarcal.

    Le thème choisi pour le colloque WIF 2021 peut bien sûr être interprété de multiples manières. Nous invitons les participant.e.s à réfléchir aux différents moyens par lesquels les femmes, dans les littératures et les cultures françaises et francophones ainsi que le cinéma et la politiqe, contribuent à bousculer les définitions traditionnelles de la féminité, et aussi à la façon dont ces transgressions sont reçues et perçues. Nous sommes cependant particulièrement intéressées par des communications portant sur l’une ou plusieurs des thématiques suivantes. Nous invitons aussi des interventions liées au travail de nos invitées d’honneur.

    • Femmes et équilibre psychologique
    • « Mauvaises » mères/maternités transgressives
    • Femmes et déviance sexuelle
    • Femmes « dégoûtantes »
    • Femmes et colère
    • Violence et crimes commis par des femmes
    • Femmes dangereuses
    • Femmes égoïstes
    • Femmes désobéissantes et insoumises
    • Écoféminisme et militantes écoféministes
    • Femmes migrantes et marginalisées
    • Femmes et vieillissement
    • Intellectuelles
    • Femmes et révolte

        

    Un Livre, un WiF

    Par ailleurs, WiF au Royaume-Uni est uni depuis 2017 par un partenariat avec WiF en Amérique du Nord autour du programme « Un Livre, un WiF ». Le projet vise à encourager la collaboration entre les deux associations lors de leurs deux colloques respectifs.  Par cette démarche, nous espérons attirer l’attention critique sur le travail d’écrivaines de langue française qui n’ont pas encore acquis la notoriété, en France ou dans le monde francophone. Pour ce colloque, est proposée l’écrivaine Naomi Fontaine, et son livre Kuessipan (2011) : toutes les propositions de communications ou de séances qui traitent de ce texte ou de cette écrivaine de manière générale sont les bienvenues.

     Les communications peuvent se faire en anglais comme en français.

    Merci d’envoyer vos propositions de communication sous forme d’un résumé de 250 mots maximum accompagné d’une brève notice biographique à l’adresse suivante : wifmaynooth@gmail.com   

    Date limite pour la réception des propositions : 15/09/20

    Pour toute question, prière de contacter Julie Rodgers ou Polly Galis.

    julie.rodgers@mu.ie

    p.galis@bristol.ac.uk


  • 16 Jan 2020 3:53 PM | Anonymous member (Administrator)

    Appel à communications : Sessions de Women in French au Colloque de la RMMLA (Rocky Mountain Modern Language Association)

    Boulder, Colorado, October 7-10, 2020

    Please send a 250-300 word abstract in French or English, including presenter’s academic affiliation and contact information, to one of the panel chairs listed below by March 31, 2020.

    We are also planning an evening reception for members and those interested in Women in French. All those interested in Women in French are encouraged to attend.

    Please contact Dr. Sullivan directly (courtney.sullivan@washburn.edu) if you have any questions.

     

    1. La Littérature de choc

    A l’heure actuelle, dans notre culture saturée d’histoires, nous avons l’habitude (peut-être) de lire des titres qui essaient de capter notre attention en faisant appel à des réactions de choc, de colère ou d’horreur. Mais comment réagir à la littérature de choc, une littérature qui exige qu’on réponde avec confusion, peur, dégout, ou indignation au lieu d’admiration ou d’attachement? Comment lire ces textes qui troublent nos attentes, qui déjouent nos paradigmes chéris, qui violent un sens de l’intégrité? Et que penser si ces textes ne nous ramènent pas aux systèmes familiers qui aboutissent à la continuité, l’ordre, la justice, la liberté, etc.? Quelles sont nos réponses intellectuelles et viscérales au choc? Comment et pourquoi ces réponses pourraient-elles être tout de même importantes et non pas gratuites?

    In our contemporary environment saturated with attention-grabbing headlines, we are accustomed—or perhaps not—to encountering stories of shock and horror that vie for our attention. But what about literature that shocks, that demands that we respond not with admiration or attachment, but rather with confusion, fear, disgust, or outrage? How do we read texts that disturb our expectations, break with familiar paradigms, or violate an erstwhile integrity? And what if these texts don’t lead us back to our familiar frameworks of continuity, order, justice, freedom, etc.? What are our intellectual and visceral responses to shock, and why might those responses be important and not simply gratuitous?

    This call for paper proposals is not limited to works by contemporary writers. Discussion of French and Francophone women writers of any era or any genre are encouraged. 

    Chair: Eilene Hoft-March, Lawrence University (Eilene.Hoft-March@lawrence.edu)

     

    2. La femme invisible / The Invisible Woman

    This panel explores the invisibility of women over 50 in contemporary French fiction and/or film. How does the writer/director represent her character’s acceptance of or fight against aging-related invisibility?

    Chair: Michèle Bacholle, Eastern Connecticut State University (bachollem@easternct.edu)

     

    3. Climate Crisis in the Francosphere

    As we begin the third decade of the 21st century, the climate crisis continues to inspire diverse reactions throughout the global community: scientists, politicians, and activists all over the world are responding with heightened urgency (and some with a perplexing denial of facts). Similarly, as more and more writers begin to address the climate crisis, the Environmental Humanities continues to gain traction, and “Digital Environmental Humanities” has appeared as a discipline. This panel seeks to explore varieties of women’s environmental engagement in the “francosphere.” Not limited to literature, the panel wishes to address all forms of women’s activism or engagement in the contemporary period of climate crisis. In what ways do women’s movements, literary works, digital or artistic engagements address climate change, environmental destruction, natural disasters, nuclear colonialism, or resource exploitation? How are women in France, the Indian Ocean, Oceania, the Caribbean, Africa, Canada, or other French-speaking areas responding to the contemporary climate crisis? How do class categories play a role in women’s environmental engagements and environmental justice debates? Paper proposals focusing on any of these regions, questions, or modes of engagement are welcome. 

    Chair: Julia Frengs, University of Nebraska (jfrengs2@unl.edu)

     

    4. Identity Matters: Self-determination, Affirmation, and Naming (Oneself) in Contemporary France

    On a 2019 special episode of the Binge Audio podcast Couilles sur la table, French author and philosopher Didier Eribon creates formative coincidence between comprehension of his queer and working-class identity and a string of influential sociohistorical markers including the 19th century industrial revolution, working class movements, and the campy inverts of late nineteenth-century Europe. He states: “ma date de naissance, c’est la naissance des grands mouvements ouvriers […] ma date de naissance, c’est le front populaire […] ma date de naissance, c’est aussi le procès d’Oscar Wilde.”  Conversely, and several months earlier on the same podcast, trans-feminist philosopher and author Paul Preciado calls for a disassociation from the postmodern, neoliberal “délire de la nomination” desiring instead an embodied philosophical practice that would reduce the particularisms of identitary movements to the abstract notion of “corps vivants”: living bodies deserving of rights, respect, and dignity as such. 

    We might understand Didier’s comments as informed by the oft criticized communitarian currents of Anglo-American political movements that have, for better or worse, seeped into French socio-cultural terroir, but that are often seen as necessary, for those that adhere to them, to spotlight the blind spots of French universalism ; for Preciado, we might see the influence of France’s vision of universalism often touted as the ideological response to the noxious particularism of communitarian ideals in France. 

    This panel seeks contributions that will engage with questions of naming identity in contemporary France.  Are identity politics important/no longer important in the Hexagon? How do identity politics/resistance to identity politics play out in French and francophone cultural productions (literature, film, podcasts, web content, etc.)? What are the cultural, political, and linguistic stakes of self-determination in French and francophone culture? Have we moved/should we be moving toward a post-identity notion of the social/of politics in France and in francophone culture? And where does universalism/communitarianism fit into this movement?

    Chair: CJ Gomolka, DePauw University (cjgomolka@depauw.edu)

     

    5. Space, Place and Time in French and Francophone Women’s Narratives

    Power, identity and relationships often relate to place and, arguably, space. For example, questions of family and / or immigration seemingly involve not only these but the notion of time. This session proposes to investigate space, place, and time, and how these concepts play out in women’s narrative (texts or films). In what ways do women’s narratives create new understandings of space, place and time? In what ways might these spaces and places be gendered? And, in what way are they an experience of identity? Does women’s experience create a new space, place, or concept of time, and if so, in what ways? 

    Chair: E. Nicole Meyer, Augusta University (nimeyer@augusta.edu) 


    6. La femme et le genre policier / Women and the genre of the detective story

    Dans le genre policier, la femme est plus souvent qu’à son tour la victime du crime qu’il revient alors à un homme de résoudre. Que se passe-t-il lorsque la femme joue un autre rôle dans ce genre? Quelles représentations trouve-t-on de la femme dans le roman / film / feuilleton policier lorsqu’elle n’y est pas la victime du crime, mais la policière ou la criminelle? Les propositions de communication portant sur les représentations de la femme-autre-que-victime dans les histoires policières de n’importe quelle période ou région, seront considérées.

    In the detective story genre, women are more often than not the victims of a crime that a man is then in charge of solving. What happens when the woman plays a different part in this genre? How are women represented in detective novels / films / series when they are not the victims of the crime, but the detective or the criminal? Paper proposals looking at representations of women-other-than-victims in detective stories, from any era or region, are welcome. 

    Chair: Véronique Maisier, Southern Illinois University (profmaisier@gmail.com)


  • 15 Jan 2020 6:00 PM | Anonymous member (Administrator)

    Professeur.e Adjoint.e - French Studies

    College: College of Arts

    Department: School of Languages and Literatures

    Date Posted: December 16, 2018
    Deadline: February 14, 2020
    Please reference AD #19-72

    Description du poste:

    L’École de langues et de littératures de l’Université de Guelph sollicite des candidatures pour un poste menant à la permanence, au rang de professeur.e adjoint.e dans le domaine des études françaises.

    Le/la candidat.e privilégié.e aura une spécialisation en études du genre et/ou des sexualités dans la littérature et culture québécoise ou les littératures et cultures de la francophonie canadienne. Une expertise en humanités numériques serait un atout.

    La nomination se fera au rang de professeur.e adjoint.e à compter du 1er juillet 2020. Le/La candidat.e détiendra un doctorat en études françaises au moment de sa nomination et fera preuve d'excellence en recherche et en enseignement. L’expérience en enseignement peut être démontrée par un excellent dossier pédagogique. L’excellence en recherche peut être démontrée, par exemple, par des publications dans des revues scientifiques évaluées par les pairs et des présentations à des colloques scientifiques.

    Avec 6,5 professeur.es à temps plein, le programme en études françaises offre des programmes sous-gradués en français (majeur et mineur), ainsi qu’une M.A. en études françaises. Le programme d’études françaises fait partie de l’École des langues et littératures, qui compte 19 membres du corps professoral et offre des programmes académiques qui mènent au B.A. en études françaises, études classiques, études européennes, études espagnoles et hispaniques, en Italien et en Allemand, ainsi que des programmes menant à la M.A. en études françaises, études européennes et en études latino-américaines et des caraïbes.

    L’Université de Guelph est le deuxième plus grand employeur de la ville de Guelph, une ville d’environ 130,000 personnes, située à une heure de route à l’ouest de Toronto, Ontario. L’Université de Guelph est l'une des meilleures universités polyvalentes du Canada avec des inscriptions d’environ 30,000 étudiant.es sous-gradué.es et gradué.es dans ses 40 unités académiques. L’Université est connue pour son dévouement à l’apprentissage, sa recherche innovatrice, et ses collaborations avec des partenaires de renommée internationale. C’est un endroit unique, où s’accomplissent des recherches et de l’enseignement transformateurs, grâce à la culture distincte de sa communauté. Ceux et celles qui y apprennent et travaillent sont formé.es et inspiré.es par un but partagé : améliorer la vie. Mettre en évidence ce but partagé dans chaque expérience reliée à nos postes universitaires nous positionne pour créer des changements positifs, ici et à travers le monde. Notre communauté universitaire partage un sens profond de responsabilité sociale, d’engagement envers le développement international et d’obligation d’adresser des questions globales.

    Processus d’application :
    La date limite pour soumettre sa candidature pour ce poste est le 14 février, 2020. Les candidat.es interessé.es devraient soumettre les documents suivants (de préférence en un seul fichier PDF) : une lettre de motivation, un curriculum vitae, des exemples de recherche et un dossier pédagogique. Les candidat.es devraient assurer que trois lettres de référence confidentielles soient envoyées directement à la Directrice. Tout le matériel devrait être soumis électroniquement par courriel à :

    Margot Irvine
    Directrice, École des langues et littératures
    University of Guelph
    College of Arts
    50 Stone Road E., Guelph, ON
    Canada, N1G 2W1
    Courriel: 
    mirvine@uoguelph.ca 

    Nous encourageons tout.es les candidat.es qualifié.es à présenter une demande ; toutefois, la priorité sera accordée aux Canadien.nes et aux résident.es permanent.es.

    L'Université reconnaît que les candidat.es peuvent avoir fait face à des obligations à l'extérieur du travail et qui ont eu une incidence négative sur leur vie professionnelle (p. ex. soins des parents, soins des aînés ou motifs médicaux). Les candidat.es ne sont pas obligé.es de divulguer ces obligations dans le processus d'embauche. Pourtant, si elles sont partagées, l'Université s'assurera que ces obligations n'aient pas d'incidence négative sur l'évaluation des qualifications pour le poste.

    L'Université de Guelph réside sur les terres ancestrales du peuple attawandaron et sur les terres visées par le traité et le territoire des Mississaugas du Crédit, et nous offrons notre respect à nos voisins Anishinaabe, Haudenosaunee et Métis dans nos efforts pour renforcer nos relations avec eux.

    À l'Université de Guelph, la promotion d'une culture d'inclusion est un impératif institutionnel. L'Université invite et encourage toute personne qualifiée, y compris les membre des groupes traditionnellement sous-représentés dans l'emploi, qui peuvent contribuer à la diversification de notre établissement.

    Si vous avez besoin d'une mesure d'adaptation médicale pendant le processus de recrutement ou de sélection, veuillez communiquer avec Santé et Mieux-être au travail au 519-824-4120, poste 52674.


  • 2 Jan 2020 3:18 PM | Anonymous member (Administrator)

    WIF félicite chaleureusement les nouveaux membres de la direction : 

    • Président : Arline Cravens
    • Vice-Président : E. Nicole Meyer
    • Représentante régionale du Midwest : Jennifer Howell 
    • Représentante régionale des Rocheuses Courtney Sullivan

    Merci à tout.e.s ceux qui ont participé aux éléctions !



  • 9 Oct 2019 9:37 AM | Women in French Admin (Administrator)

    Maître de Conférences ou Professeur Associé Avancé Études françaises et francophones.

    Le département d'études françaises et francophones de la Pennsylvania State University sollicite des candidatures pour un poste menant au poste de professeur adjoint ou de professeur agrégé dans les domaines de la culture et de la société d'avant le XXe siècle ou après 1945. Notre département est dynamique et possède des atouts interdisciplinaires en études francophones, histoire culturelle, études raciales coloniales / critiques, études visuelles et études sur les femmes, le genre et la sexualité. En tant que département, nous aspirons à inclure des professeurs et des étudiants d’origines et d’expériences diverses, car nous sommes conscients du rôle unique que chaque individu joue dans notre engagement collectif à orienter la production et le partage des connaissances sur le monde francophone et à travers celui-ci. Ainsi, les candidats retenus doivent soit avoir démontré leur engagement à créer une communauté de campus inclusive, équitable et diversifiée, soit décrire une ou plusieurs manières qu’ils envisageraient de le faire, le cas échéant. Penn State s'engage à promouvoir la diversité, l'équité et l'inclusion sous toutes ses formes et à en rendre compte. Nous adhérons aux spécificités individuelles, favorisons une culture d’inclusion qui soutient des initiatives de diversité vastes et spécifiques, tirons parti des avantages éducatifs et institutionnels de la diversité et engageons tous les individus à les aider à prospérer. Nous valorisons l'inclusion en tant que force principale et élément essentiel de notre mission de service public. La date de début est août 2020 et la charge d’enseignement est de deux cours par semestre. Les candidats au poste de professeur assistant confirmé doivent faire preuve de beaucoup de promesses en matière de recherche et d'enseignement. Les tâches comprendront une combinaison d'enseignement et de recherche, en fonction des qualifications du candidat. Les candidats au poste de professeur agrégé doivent avoir une publication exceptionnelle, un engagement à obtenir un financement externe et un bilan d'excellence dans l'enseignement et le mentorat des étudiants. Les tâches comprendront une combinaison d'enseignement et de recherche, en fonction des qualifications du candidat. Les candidats doivent avoir un doctorat en main au moment de la nomination et de la maîtrise du français et de l’anglais natifs ou quasi natifs. Un doctorat dans un domaine autre que les études françaises et francophones est la bienvenue. Pour postuler, veuillez soumettre un dossier comprenant une lettre de motivation, un curriculum vitae, une déclaration sur la diversité, un échantillon écrit de 30 pages maximum et les coordonnées de contact pour trois références. Les demandes reçues d'ici le 12 novembre 2019 seront considérées pour des entrevues avec les députés; les demandes reçues plus tard seront acceptées jusqu'à ce que le poste soit pourvu.

    Postulez en ligne à l'adresse https://apptrkr.com/1621771

    STATISTIQUES SUR LES CRIMES DE SÉCURITÉ DE CAMPUS: Pour en savoir plus sur la sécurité dans l'État de Penn et pour consulter le rapport annuel sur la sécurité, qui contient des informations sur les statistiques de la criminalité et d'autres questions de sécurité, visitez le site http://www.police.psu.edu/clery/. , qui vous expliquera également comment demander une copie papier du rapport annuel sur la sécurité.

    L’État de Penn est un employeur qui privilégie l’égalité des chances et l’action positive. Il s’engage à fournir des possibilités d’emploi à tous les candidats qualifiés, sans distinction de race, de couleur, de religion, d’âge, de sexe, d’orientation sexuelle, d’identité sexuelle, d’origine nationale, d’incapacité ou d’être protégé.

    Copyright © 2017 Jobelephant.com Inc. Tous droits réservés.

  • 30 Sep 2019 9:46 AM | Women in French Admin (Administrator)

    APPEL DE CONTRIBUTIONS

    Etudes WIF

    Numéro spécial 2022

    “Tu es drôle pour une fille”

    Femmes drôles en français, du salon à Youtube

    Pour un volume spécial de Femmes dans les études françaises (2022), nous recherchons des contributions qui étudient l'humour des femmes d'expression française depuis 1789. Nous souhaitons explorer les archives culturelles à la recherche d'indices d'utilisation créative de l'humour par les femmes depuis la Révolution et le Code Napoléon. et le suivre à travers l'ère numérique d'aujourd'hui. Contre une tradition d’accueil qui considère les femmes comme la ruse dont les hommes rient, ce volume a pour objectif de montrer et de réfléchir aux multiples formes et pratiques humoristiques des femmes d’expression française et à leur place dans ce qu’Alain Vaillant appelle «la civilisation du rire. ”

    Humoresques consacrait un numéro spécial à la question dans Armées d’hommes: rires au féminin, où la co-rédactrice en chef Judith Sandor Stora écrivait que «L’humour féminin en France commence à peine». En 2012, la revue canadienne Recherches féministes a repris le flambeau avec son numéro spécial «Les voies secrètes de l'humour des femmes», tout en laissant la porte ouverte à un volume sur l'humour des femmes d'expression française.

    La nécessité d'un tel volume est devenue d'autant plus convaincante depuis le volume Humoresques. Avec les romanciers de tous bords, les femmes rient: dans la presse et dans les dessins animés, dans le street art, sur les petits et grands écrans, à la radio et sur scène. Blanche Gardin a remporté le prix Molière de l'humour en 2018. La Franco-Ivoirienne, debout, Shirley Souagnon se rend à La Réunion pour animer des ateliers sur l'humour. L'explosion d'Internet permet aux femmes d'accéder sans intermédiaire à un public mondial. Une plus grande visibilité et un nombre accru, cependant, n'ont pas changé le fait que les femmes drôles posent toujours un problème. En 2014, Youtuber et l'humoriste français Natoo (Nathalie Odzierjko) ont publié un vlog intitulé «Les femmes et l'humour» en réponse au compliment en retrait du téléspectateur, «Tu es drôle pour une fille». les stéréotypes perpétuels sur les femmes et l'humour, rappelant le sens spirituel de la journaliste Delphine Gay de Girardin au XIXe siècle, de prétendus détracteurs dans sa chronique hebdomadaire de la Monarchie de Juillet.

    Des contributions qui explorent n’importe quelle région de la francophonie et toute pratique créative utilisant l’humour (au sens le plus large du terme, qui inclut le comique, le satirique, l’ironique, etc.). dans les paramètres historiques sont les bienvenus.

    Les perspectives transnationales et historiques sont les bienvenues.

    Domaines de recherche possibles:

    * humour littéraire

    * performance (art, musique, spectacles d'une femme, etc.)

    * dessins animés et bandes dessinées,

    *radio

    *télévision

    *cinéma

    * cultures numériques.

    Résumé de 250-300 mots en anglais ou en français demandé avant le 4 novembre 2019.

    Veuillez envoyer vos propositions à Cheryl Morgan (cmorgan@hamilton.edu)

    Avis d'acceptation avant le 15 décembre 2019.

    Le manuscrit complet doit être envoyé au plus tard le 10 juin 2020.

    Les manuscrits seront soumis à un examen aveugle par les pairs.


Avec des membres des États-Unis, de France, de Nouvelle-Zélande, du Royaume-Uni, du Canada, de Belgique, d'Irlande, d'Australie, du Cameroun, de Pologne, de Grèce, de Suisse, de Turquie, d'Espagne et d'Italie.

Des Questions?
membership@WomenInFrench.org

Suivre WIF

Powered by Wild Apricot Membership Software